Poêles a Gaz
 

 

Comment marche un poêle à gaz ?


fonctionnement du poêle à gaz

Pour les personnes habituées au chauffage au bois, le plus grand changement est lié au fait que ces poêles peuvent être allumés et éteints en quelques instants. Sinon de façon plus technique, les poêles à gaz diffusent de la chaleur grâce au gaz libéré en direction du bruleur. Lorsque le gaz sort, il est mis en combustion au niveau du bruleur et un système de sécurité permet d'éviter que la flamme ne se propage à la source du gaz. Il est nécessaire de préciser que les foyers ont besoin d'être raccordées au conduit de fumée. Ce dernier est indispensable car il permet de garder une bonne qualité de l'air et de ne pas accumuler dans l'habitat les émissions polluantes.

En ce qui concerne l'approvisionnement de l'appareil, il peut être alimenté par une bouteille de gaz liquide (propane ou butane pour une autonomie de 1 a quelques jours en fonction de l'usage), mais il peut aussi être raccordé au réseau du Gaz de ville ce qui permet une autonomie totale. Le cout au kWh est d'environ 7.4c avec du gaz de ville (tarifs 2013) contre près de 13c avec du gaz en bouteille.

A la différence d'une chaudière à gaz qui sert à chauffer le réseau d'eau afin que les radiateurs installés dans l'habitation libèrent la chaleur là où c'est nécessaire. Le poêle à gaz libère la chaleur là où il se trouve. C'est pourquoi le poêle à gaz a une capacité de chauffe plus restreinte ce qui le limite à un rôle secondaire (appoint) ou à des maisons bien isolées avec une bonne disposition des pièces si la chaleur doit se propager ailleurs que dans la pièce.

En parlant d'efficacité, des accessoires inclus ou pas avec votre poêle, peuvent rendre le fonctionnement de votre poêle plus facile et plus économique :

  • Une veilleuse : La majorité des poêles à gaz (du type cheminée) sont équipés d'une veilleuse. Elle est efficace pour avoir une chaleur instantanée. A savoir qu'elle produit, elle-même, de la chaleur. De ce fait, elle est à éteindre pendant l'été et durant les périodes où le poêle n'est pas sollicité.
  • Un thermostat : Il permet de réguler la chaleur du poêle en fonction de la température de la pièce (jour ou nuit). Si la pièce est « froide », le thermostat va libérer la quantité maximale de gaz dans le poêle, pour chauffer rapidement. Par la suite, la pièce étant davantage chauffée, le thermostat libérera moins de quantité de gaz.
  • Un régulateur : il va maintenir une température ambiante que vous aurez au préalable choisie. A savoir que la combinaison du thermostat et du régulateur va vous permettre de réaliser de réelles économies d'énergie.


Découvrez les différents types de poêle à gaz.